Stade Métropolitain -

F1 – Victoire face au CS Vienne

LE PROGRES - 28.03.2022

Le Stade Métropolitain a réussi une performance de choix lors d'une journée de fête à Rillieux.
Le deuxième Vienne, n'a rien pu faire.

Un stade de Rillieux rempli, de l'ambiance, un temps printanier et une grosse performance sur le pré : le Stade Métropolitain a réussi son dimanche.

Le seul qui pouvait faire la tête de ce bel après-midi, c'était Vienne. Le deuxième du classement a été dans le coup jusqu'en fin de première période, malgré deux cartons coup sur coup.

Mais, l'essai du Villeurbannais Marcoux, qui a pris un trou au ras juste avant la pause, a été un tournant du match.

"On avait fait un première mi-temps cohérente, mais avec beaucoup de fautes, ce qui nous a exposés à une grosse débauche d'énergie qu'on paye en fin de match" analyse Julien Veniat, l'entraineur viennois.
"Si leur buteur avait été en réussite, il pouvait même y avoir 40 points".

Maiquez, peu coutumier des faits, a en effet raté quatre pénalités.

Après cette première période, le Stade Métropolitain a accentué sa mainmise sur la rencontre, concrétisée par deux beaux essais.
Jeannet a conclu une belle remise intérieure de son deuxième ligne Corbex, avant que Lochet ne valide la victoire.

"Un entraineur est toujours un éternel insatisfait, mais franchement, la fête est belle ce dimanche" résume le coach du Stade Métropolitain Julien Lestang.

"Il n'y a que du positif. L'équipe progresse, ce n'est pas une surprise, mais une conséquence de ce que les garçons font toute la semaine. Cette victoire est une belle étape. On a fait une belle répétition générale de ce qui nous attend jusqu'à la fin de saison".

S'il maintient le niveau affiché à Rillieux, le Stade Métropolitain peut très sérieusement ambitionner la future Nationale 2.

© crédit photo : Morgane GARO